Les adhésifs lumineux : une brillante idée pour communiquer !

adhesif lumineux

Utilisé depuis plusieurs années aux États-Unis, mais jusqu’ici méconnu en France, l’adhésif lumineux débarque et vient ouvrir une nouvelle dimension publicitaire. D’abord apparu pour une application de signalétique de sécurité (police, pompier, etc.), le film électroluminescent voit aujourd’hui ses applications étendues à la communication visuelle.

De l’épaisseur d’une feuille de papier, l’adhésif lumineux reprend la technologie électroluminescente permettant ainsi la sérigraphie éclairée. Souple, malléable et flexible, la pose reste la même que celle utilisée pour les stickers traditionnels, exception faite du branchement électrique requis. 100 % étanche, résistant aux UV, mais surtout consommant huit fois moins que le néon et trois fois moins que le led (technologies actuellement utilisées pour éclairer les enseignes lumineuses), ces adhésifs ont des avantages indéniables et prometteurs.

Déjà conquises par le moyen de communication que représente l’affichage publicitaire, les entreprises l’utilisent pour se faire connaître et se démarquer. Aujourd’hui, l’esthétisme et l’originalité sont en tête des volontés d’innovation des entreprises, et la technologie électroluminescente pourrait devenir un outil déterminant dans cette quête de différenciation qui prend de l’ampleur.

L’adhésif lumineux couvre un large champ d’action en matière de communication visuelle. En voici quelques exemples :

autocollant lumineux

décoration véhicule

décoration bus

store enseigne

textile lumineux

 

Reliés de façon discrète à un boîtier d’alimentation électrique, ces adhésifs offrent la possibilité de programmer l’éclairage (séquençage des animations, variation de la vitesse d’éclairage, éclairage continu ou par intermittence…) rendant ainsi l’affichage non seulement lumineux, mais aussi animé et dynamique : impact visuel assuré !

En constante évolution, les derniers supports publicitaires s’appuient sur les technologies les plus récentes, ce qui les rend de plus en plus dynamiques.
Bonne ou mauvaise chose ? Dans un premier temps, nous pensons que ce changement représente une véritable progression pour les entreprises, étant donné que ces affichages dynamiques offrent la possibilité de mettre à disposition des contenus adaptés aux publics en modifiant, à distance et à tous moment, les informations affichées. De plus, ils permettent une meilleure mémorisation du message et représentent un moyen de se faire remarquer. Cependant, cette dynamisation des affichages publicitaires engendre également un phénomène d’envahissement que nous ne pouvons pas nier. Aujourd’hui, en conséquence à la quête de différenciation des entreprises, la publicité devient de plus en plus intrusive et agressive avec l’apparition des panneaux publicitaires numériques, du marketing interactif, olfactif, sonore ou encore avec la mise en place des notifications push par exemple.

L’affichage œuvre dans l’espace public. Il s’impose à nous en permanence et influe sur les paysages, encourageant de plus en plus de monde à employer le terme de « pollution visuelle ». Pas sûr que les adhésifs lumineux dérogent aux critiques et aux problèmes d’éthique environnementale déjà présents.

Une innovation visuelle efficace… mais point trop n’en faut !

Chez GraphicStyle, nous trouvons cette nouveauté plutôt fun et originale, mais attention à ne pas en abuser ! En effet, nous pensons que le développement de ces adhésifs lumineux représente un véritable enjeu marketing pour les entreprises. Il s’agit d’un mode de communication hors du commun et (encore) exclusif qui permettra sans doute, aux premières sociétés qui s’en empareront, de se démarquer.

Cependant, nous estimons également que ces adhésifs lumineux doivent garder une fonction spécifique dans la plupart des domaines d’activité : promotions, lancements de produit ou encore coups de publicité par exemple. À nos yeux, il faut utiliser ce nouveau procédé de manière mesurée, tout d’abord pour ne pas dévaluer l’image de l’entreprise et ne pas davantage polluer visuellement le paysage, mais aussi pour que la ville ne prenne pas les allures de boite de nuit géante.

Dans notre agence, nous voyons encore plus loin. Étant donné que l’électroluminescence transperce le brouillard et la fumée (sans pour autant diminuer la distance de vision) et qu’elle n’entraîne pas de phénomène de pollution lumineuse, pourquoi ne pas penser à développer ces adhésifs lumineux dans le domaine de la sécurité routière par exemple ? Adhésifs sur vélos, panneaux de signalisation… À nos yeux, cette possible évolution du procédé mérite mûre réflexion !

Et vous, que pensez-vous de ces adhésifs électroluminescents ? Nouveauté lumineuse ou non ? N’hésitez pas à partager votre avis avec nous en commentaires, cela nous intéresse !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles associés
Simin Qiu, étudiant londonien en design au London’s Royal College of Art, vient de présenter
Embrace est un bracelet connecté créé dans le but de prévenir les crises d’épilepsie. Ce
La société Italjet a été fondée en 1959 par Leopoldo Tartarini, ancien pilote de moto
Une piste cyclable phosphorescente. C’est bien le projet dévoilé par le studio de design Roosegaarde,